PREVENTION DE LA PROPAGATION DU COVID-19 LE PIDMA SENSIBILISE SES BENEFICIAIRES

Depuis le déclenchement de la pandémie et la prescription des premières mesures gouvernementales destinées à tordre le cou au COVID-19, le PIDMA fait feu de tout bois pour barrer la voie au virus dans les chaînes de valeurs du maïs, manioc et sorgho.

 

Au plan de la communication/sensibilisation, la première action forte a  consisté à saisir  les bénéficiaires, les partenaires, les agribusiness, les prestataires de service et l’ensemble du personnel pour susciter  chez ces derniers une prise de conscience de la menace et les appeler au strict respect des mesures barrières/hygiène prescrites par le gouvernement. Sur le terrain, le PIDMA  a mené à titre pilote courant avril 2020, une campagne de sensibilisation des riverains et usagers de l’axe Evodoula-Mbebe-Ndom en cours de bitumage par le Projet sur un financement de la Banque mondiale, sur la prévention de la propagation du COVID-19. 

 covid-19-art223

A cet effet, une quinzaine de réunions de sensibilisation et de causeries éducatives ont été organisées dans deux  grands bassins de production agricoles (Lékié, Sanaga Maritime),  au profit d’une vingtaine de communautés dont les jeunes. Cette opération s’est traduite par la distribution aux bénéficiaires, des kits de sensibilisation (plus de 1000 affiches sur la connaissance de la pandémie et les gestes barrières y afférents ; plusieurs seaux de 25 l avec robinet, savons liquide en morceaux pour lavage des mains,  gel hydro-alcoolique, etc.).  Cette action a également ciblé les mairies, les formations hospitalières, les chefs traditionnels, les autorités administratives situées le long de l’axe routier en cours de bitumage par le PIDMA sur fonds de la Banque mondiale.

covid-19-art22

La sensibilisation initiée par le Projet se veut permanente  et se poursuit à travers les différentes plateformes de communication virtuelles du PIDMA (page Facebook, Forum Whatsapp, etc.) et une équipe de veille a été mise en place pour assurer le suivi de la mise en œuvre des directives données par le Coordonnateur National.  L’action du Projet porte des fruits et s’enracine peu à peu sur le terrain et on voit déjà naître et prospérer ça et là notamment dans le Septentrion des solutions endogènes de prévention notamment à travers la mise au point de kits innovants de lavage des mains.

En fonction de la disponibilité des ressources, les actions de sensibilisation devront s’étendre notamment auprès des populations autochtones, elles-aussi bénéficiaires du Projet.